Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 21:55
Le Livre sur la Place fête à Nancy, place de la Carrière, ses trente ans. Présidé par Daniel Pennac, il accueille quelque 470 écrivains (pour faire simple) des libraires et des éditeurs, dont les éditions Aspect, invitées par la ville de Nancy.
Une occasion, derrière une même table de retrouver nos compagnons de route et de salons  habituels, les éditeurs Le Mort qui Trompe, Hermaphrodites, La Maison Close, bien sûr La Dragonne...et, décidément bien acceptés, les "Refusés".

Le Livres sur La Place, c'est aussi un record de visiteurs -sinon de ventes-, un lieu de rendez-vous et de rencontres, et l'occasion de revoir les écrivains -en l'occurence poètes- amis.
Danièle Corre est là vendredi et samedi pour présenter et dédicacer son dernier recueil " Comme si jamais personne", sorti tout chaud jeudi des presses de Apache à Nancy. Richard Rognet, en attendant la sortie de son prochain recueil, était venu en voisin et ami sur le stand ce vendredi.

Sous le soleil, le froid, comme la misère, "c'est pas pareil" : jusqu'à 10 h du matin, la température sous la tente ne dépasse pas 10 degrés, et il faut sortir pour profiter un peu du soleil -sinon de la chaleur- et surtout du beau jardin installé par la ville côté sud de la Place. Un jardin de fantaisie, le jardinier aussi : mais les plantes et les fleurs sont des "vraies".

Un incident, amusant à raconter, et dont les conséquences, visibles sur la fontaine côté nord-ouest de la place (face au Palais du gouverneur) feront sourire les promeneurs attentifs.
 Voici. Jeudi, deux jeunes royaumuniens (écossais peut-être) se sont amusés à se suspendre au cou de l'oie de l'amour joufflu qui surmonte la dite fontaine : le cou et la tête furent arrachés, si bien qu'il ne reste dans la main gauche de l'enfantelet qu'un moignon cylindrique qu'il empoigne fermement. Sous certains angles, la scène prête à ambiguité, et l'on hésite à nommer le membre tenu  par l'angelot.

Image censurée de l'angelotmartyrisée par la violence anglo-saxonne (ou scott?)


merci aux 13 abonnés de ce blog éminemment culturel d'en faire parvenir l'adresse à leurs amis et connaissances : la fréquentation baisse!

Partager cet article

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans nancy.aspect.editions
commenter cet article

commentaires