Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 22:36

 

Séjour au Sénégal – avril 2010

 

Présentation du livre « Parcours d'un jeune Toucouleur à l'assaut de la vie » par Demba Assane Sy

 

 

Nous nous sommes déplacés tous les trois pour ce voyage à la fois touristique, associatif et professionnel.

 

Touristique :

Deux séjours à Saint-Louis – ville historique bâtie sur une île à l'embouchure du fleuve Sénégal, qui fut l'escale des grands aviateurs de l'entre-deux guerres, avec ses vieux quartiers en cours de rénovation, son port de pêcheurs, leurs pirogues, les files de camion chargeant poissons frais et séchés-, Saint Louis où nous avons « abandonné » Alain – qui redoutait l'ennui d'une mini-croisière en bateau- pour continuer par le fleuve notre voyage vers Podor, but de notre voyage : rencontrer l'auteur des livres que nous éditons nous semble essentiel.

DSCN1351

Saint-Louis : les pirogues de haute mer

 

Touristique encore : la croisière, sur le Bou el Mogdad, le paquebot fluvial mythique qui faisait déjà la liaison dans les années 1950 entre Saint Louis et Podor fut un moment de vrai bonheur : le charme -que je qualifierai de « désuet » comme dans les romans de la même époque- du vieux bateau, pour lequel on ouvrit à nouveau le pont Faidherbe de Saint Louis, sa salle à manger, ses ponts et entreponts qu'on escalade à coups d'escaliers, ses chambres de bois verni ; son équipage efficace, toujours aimable ; les repas, au bateau ou à terre, de qualité ; l'accueil chaleureux et le service sans reproche ; le guide, attentif, documenté et de bon conseil ; les visites à terre intéressantes, avec un prix d'excellence pour la réserve du Djoudj* ; la compagnie d'une quarantaine de touristes comme nous attirés par la curiosité pour une croisière différente : tout a fait de ces quelques jours passés à la frontière nord du Sénégal, où le Bou el Mogdad creusait son sillage à égale distance de la Mauritanie et du Sénégal, presque au bout du monde tant le désert semblait proche, une sorte de parenthèse. Repos, lectures, rencontres, visites aux villages des berges, il n'en faut pas plus, 6 jours, pour « casser » le rythme et retrouver calme et équilibre.

En fin de séjour, invité par Cyr Descamps, docteur en préhistoire et ami de Serge Herbuvaux, résidant à Gorée, passionné d'archéologie du Sénégal, nous avons visité l'île de Gorée, petit paradis d'où partirent tant d'esclaves noirs vers les Amériques. Grâce à lui, nous avons fait connaissance avec Abdoulaye Diallo, le jeune directeur de l'Harmattan-Sénégal.

 

* nombreux doc dont un film sur You Tube, taper « réserve du djoudj" sur votre serveur

 

Associatif :

Nous étions venus pour présenter notre association d'éditions et ses projets : les contacts furent nombreux et souvent professionnels. Nous y reviendrons.

Mais nous avons eu l'occasion de rencontrer les membres actifs d'une association originale « Podor-Rive-Gauche », attachées à la préservation et l'animation du patrimoine de la ville de Podor et qui s'emploie à réhabiliter une maison du port historique, la maison Guillaume Foy. Nous avons été accueillis dès l'aéroport par Anne Jean-Bart, résidant depuis 17 ans à Dakar, et par Malik, le fils de Demba Assane Sy (l'écrivain de Podor) qui nous ont aidés à rejoindre notre hôtel, l'hôtel Océanic, sis au plateau en ville vieille, juste en dessous du marché Kermel – monument historique classé.

C'est sur le bateau que nous avons rencontré Eric Silvestre, résidant à Saint Louis, animateur bénévole de la maison Foy, à qui nous avons remis les photos prises entre 1964 et 1966 par Serge Herbuvaux, alors coopérant.

 

Professionnel :

Je ferai une distinction entre ce qui est de la rencontre avec notre écrivain, Demba Assane Sy, dont je ferai plus tard un portrait plus détaillé et rédigerai le récit de notre séjour à Podor. Qu'il soit entendu que dans nos voyages, nous privilégions les rencontres avec les gens plutôt qu'avec les paysages ; que ces rencontres nous les attendons, et que nous nous y préparons : et qu'il est bien difficile de nous surprendre. Ce fut pourtant le cas.

 

Professionnel, donc :

Outre l'auteur, nous avons rencontré à Dakar, grâce à monsieur Oumar Kane, libraire à Podor, monsier M'Bow, Directeur du Livre et de la Lecture et ses adjointes, du Ministère de la Culture, le responsable des librairies Clairafrique, monsieur Jean Charles  Faye et son adjoint, Justin Diatta, * et Quatre vents, avec lesquels nous nous sommes entretenus longuement et qui furent intéressés par le livre « Parcours d'un jeune Toucouleur », mais aussi par nos projets. Au Centre Culturel Français L. S. Senghor, nous avons rencontré monsieur Traoré, Directeur du Livre.

 

Nous avons rencontré à Saint-Louis Didier Moniotte, Directeur de l'Institut Culturel Français qui avait organisé pour le vendredi en 15 la présentation du livre par l'auteur dans le bel édifice qu'est le Centre Culturel ; à cette occasion (retour de Podor) nous avons rencontré l'association des écrivains de Saint-Louis, et parmi eux Alpha Sy, philosophe, qui présenta l'ouvrage, et Louis Camara, écrivain qui partagea notre bonheur d'en lire quelques pages.

 

A Dakar, au retour, pilotés par Marouba Fall, écrivain, nous avons rencontré les responsables*, dont monsieur Seydou Sow, son directeur général, des éditions NEAS, avec lesquels nous nous sommes entretenus notamment sur les projets d'éditions partenariales « équitables », cette maison d'édition possédant une surface régionale importante et éditant des livres bon marché et de qualité.

Par l'intermédiaire de Cyr Descamps, nous avons rencontré le jeune éditeur et libraire de L'Harmattan Sénégal, monsieur Diallo, historien de formation et qui nous a semblé très intéressé par l'oeuvre de Demba Sy.

 

* je rédigerai une liste complète dans un article prochain

Partout, nous avons laissé un ouvrage et parfois, une revue "Carnavalesques".

 

Voilà pour le premier volet de ce voyage au Sénégal (à suivre)

 



 

                                                                                                  *******

quelques sites internet à visiter absolument :

www.podor-rivegauche.com : tout savoir sur cette association et sur la maison Guillaume Foix

DSCN1193
à gauche, Demba Sy ; malick hann, conseiller à la mairie de Podor et collaborateur de Mme Aissata Tall Sall ;  à droite, Anne Jean-Bart

 

www.compagniedufleuve.com : un voyage sur le fleuve Sénégal à ne pas manquer

www.afrik.com/article9225.html un article sur l'arrivée du bateau mythique à Saint Louis

www.saintlouisdusenegal.com/bouelmogdad.php : tout savoir sur le bateau et découvrir l'agence de Saint Louis : Sahel découverte

bou 2 IMG 4977le Bou el Mogda sur le fleuve Sénégal

 

www.clairafrique.net/ deux librairies, une en ville, l'autre quartier de l'Université, où on peut tout trouver, comme en France et au delà. Accueil chaleureux de monsieur Badji en ville.

 

www.librairie-4vents.com / librairie , papéterie , journaux en ville et au quartier Mermoz

DSCN0941Dakar, quartier du marché Merkel (vers la Place de l'Indépendance)

 

l'Harmattan-Sénégal : une toute nouvelle librairie du côté de l'Université, pas encore de site mais des adresses :
"VILLA ROSE" - RUE DIOURBEL X RUE G, POINT E - EN FACE ASSOCIATION SENEGALAIS DES ECONOMISTES (ASE)
BP 45034 DAKAR-FANN
Téléphone
00 221 33 825 98 58 / 00221 77 242 25 08
Email
senharmattan@gmail.com / alaye012@yahoo.fr

 

nous vous remercions de faire connaitre cet article et notre blog

Partager cet article

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans nancy.aspect.editions
commenter cet article

commentaires