Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 10:11

 

Danièle CORRE : Routes que rien n'efface

  Editions Aspect

La parole n'est plus close pour Danièle Corre. Elle nous livre son poème avec une rare maîtrise et va au plus juste de son écriture. Elle tend à retrouver, toujours, sa mémoire d'enfance et lutte contre «  les heures pressantes, halètements de course... ». Danièle Corre n'est pas pressée. Elle regarde avec « l'obstination de l'enfance » chaque instant de vie, écoute avec l'attention originelle le vol de l'oiseau et reçoit avec ferveur « le paysage comme un cadeau ».

La voilà rendue sur «  ces routes que rien n'efface », sur ces chemins empruntés çà et là au cours d'une destinée comportant des aventures heureuses et moins heureuses et qui ont forgé une existence et une œuvre poétique entremêlées de sentiments, de battements, de révoltes, de répits.

«  Ivre de vie, tu vas », écrit-elle et avec elle nous avançons sur ces routes «  dans l'oubli provisoire des longues / et profondes griffures / des herses sur ta peau », avec elle nous préférons la lumière, le ciel, la mer, le vent, les prés, ce monde si encombré d'éléments divers, positifs et négatifs mais qui, par chance, se crée et se recrée dans le beau poème de Danièle Corre.

Monique W. LABIDOIRE ( à paraître dans le N° 80 de Poésie sur Seine )

Partager cet article

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans nancy.aspect.editions
commenter cet article

commentaires