Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 18:12

 

Tard je t'ai reconnue

de Jacqueline Persini-Panorias

Editions Aspect 16€

 

Que se cache-t-il derrière la pierre froide d'une tombe qu'on vient de refermer ? Pas seulement la mort dérobée aux regards, la mort "de celle / qui un temps très court / t'a prêté son ventre", mais une saga mystérieuse et cruelle dont l'enfant a nécessairement recueilli les rumeurs et dont l'adulte porte le prégnant héritage. On se souvient du "Familles, je vous hais" de Gide dans les Nourritures Terrestres. En réalité, et Jacqueline Persini-Panorias en témoigne à son tour devant la tombe fraîche de sa mère, c'est d'amour toujours qu'il s'agit. D'un amour paradoxal, conflictuel, tortueux, un amour qui ne s'avoue pas à lui-même ou trop tard, beaucoup trop tard, alors qu'il doit soudain s'habiller du voile noir de l'absence. Aveugles sont les yeux et les mots silencieux quand il s'agit de voir en soi-même et de dire ce qu'on ne sait pas dire. On verra que l'auteur[e] parvient à franchir cette double barrière avec les mots de l'écriture poétique, ici mots haletants ou séquences apaisées d'un recueil âpre et singulier qui ne laissera aucun lecteur indifférent.

Jean-Paul Giraux

Poésie sur Seine n° 77/78

Partager cet article

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans nancy.aspect.editions
commenter cet article

commentaires