Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 17:39
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy

attention : nouvelle adresse courrielle : editions.aspect.nvl@gmail.com

*****

Livre sur la Place : une place en Or pour les éditions Aspect

Trois jours au Livre sur la Place, cela compte dans la vie d'une modeste- mais dynamique- association d'éditions. Seules à proposer uniquement des recueils de poésie, les éditions Aspect ont réuni, autour de Danièle, les plus actifs des bénévoles, au premier rang desquels André, fort de son expérience d'ancien (et efficace) libraire à Toul, venu prêter (le mot est faible) main(s) forte(s)à Philippe et Véronique.

Des moments de rencontres toujours nouveaux et, malgré de faibles ventes - il ne faut pas rêver, la poésie d'aujourd'hui ne se vend pas plus aujourd'hui que celle d'hier, hier ! - la satisfaction de "tenir" face aux déferlantes du Livre qui n'est pas de la Littérature et souvent, de la Littérature qui n'est même plus littéraire ! (exit le L majuscule pour la suite).

Avec en plus cette année, et vous les découvrirez à travers la série de photos (cliquez plus puis album photos), deux clins d'oeil :

- les ateliers de Nancy, qui mettent au travail les dessinateurs de B.D. dans un système d'exploitation qui rappelle les ateliers de peintres " à la chaîne" de Corée du Sud

- le mystère ( entretenu savamment par Fluide Glacial qui fêtait ses 40 ans) de la généalogie de Super Dupont, né apparemment d'un géniteur lorrain...(à suivre !)

Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Le Livre sur la Place, 3 jours sur la Place Carrière à Nancy
Repost 0
Published by michel-dani alain
commenter cet article
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 10:19
La Bouyre, une "jeune" tourbière des Hautes Vosges
La Bouyre, une "jeune" tourbière des Hautes Vosges

C'est un long chemin à parcourir pour se rendre à la tourbière de Jussarupt. Cachée entre deux monts, dissimulée derrière des taillis, elle se fait oublier des promeneurs. Elle n'est qu'un secret que le poète tente sans cesse de deviner.

La « Bouyre » nom patoisant de la Bouyère, est enfermée dans son silence et aller à sa rencontre n'est pas évident. Pourtant ils étaient plus de 70 à lui rendre visite le Vendredi 20 Août . Le soleil était monté avec eux , il était 5H, elle attendait qu'on lui parle.

Jean Sébastien Kuhnel son luth et son bignou lança ses notes de musique. Alors commença la lecture. Claudine Démoulin, la marraine de la tourbière accompagna François Maubré pendant

une heure environ dans un grand silence. Les poèmes coururent sur la tourbière en alternance avec la musique et pas même le vent ne vint troubler ce langage de mots et de notes.

L'heure était à l'émotion et tous, ensemble, partagèrent ce merveilleux moment. Le plus ému de tous fut certainement François Maubré , lequel a vécu un moment très fort de son aventure poétique.

attention : nouvelle adresse courrielle : editions.aspect.nvl@gmail.com

Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin
Nos remerciements à Angélique  Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin

Nos remerciements à Angélique Jacques, correspondante de presse pour le village de Granges-sur- Vologne à Vosges-Matin

Repost 0
Published by michel-dani alain
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 23:35
Le livre sur la Place à NANCY

Les éditions ASPECT seront présentes comme les années précédentes au LIVRE SUR LA PLACE

au même emplacement, tente côté Palais du Gouverneur, versant pépinière.

Nous serons de vous y accueillir pour vous présenter les trois derniers recueils - de poètes régionaux une fois n'est pas coutume - en présence des auteurs, Danièle Marche (Sur le chemin du Merlouchicq) et Philippe Vallet (Pas de traces)

attention : nouvelle adresse courrielle :

editions.aspect.nvl@gmail.com

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans salons
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 09:21
les deux Danièle, à gauche Danièle Corre
les deux Danièle, à gauche Danièle Corre

Du côté de Merlouchicq

La sortie du recueil de Danièle Marche "Sur le Chemin du Merlouchicq" a été l'occasion - puisque nous étions pour l'été à La Saucette, la ferme "sur le chemin du Merlouchicq", dans les Landes - de réunir voisins et amis dans le "salon " (l'ancienne étable) pour y lire - entre autres- des extraits du recueil.

Recueil particulier puisque les poèmes évoquent, certes le chemin lui-même - ombrage des pins, calme de la campagne, bruissement des maïs, échos des fermes environnantes - mais surtout les "habitants" de ce chemin, voisins accueillants devenus amis, certains disparus, d'autres présents...justement ce 5 août où nous avions ouvert la vieille maison.

Presque un atelier d'artistes : étaient venus accompagner cette rencontre Danièle Corre, Bernard Fournier, Jean Pierre Lesieur et Julienne Salvat, poètes connus et reconnus, qui nous avaient fait l'amitié de leur visite.

Chansons à textes aussi, avec Michael, ses compositions personnelles, et, entre autres, une belle interprétation d'un texte de Danièle Corre sur une musique originale.

34 personnes étaient rassemblées, un public international puisqu'on pouvait noter la présence d'Helmut et Ulla, amis allemands rencontrés dans les Landes en...il y a longtemps.

La soirée s'est prolongée très tard autour de plusieurs verres (et vers) de l'amitié.

Vous trouverez Michael et ses chansons sur Youtube et sur TDCP.lesite, une série d'humour décalé.

mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".
mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".
mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".
mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".
mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".
mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".

mIchael, guitare et voix . Michael est sur YOUTUBE sous son nom et sur TDCP le site, (humour décalé). Voisins et amis avaient répondu nombreux à l'invitation. Julienne Salvat était venue spécialement de Talence pour partager de moment convivial de poésie. la soirée s'est terminé fort tard autour d'une table dressé à "l'auberge espagnole".

Repost 0
Published by michel-dani alain
commenter cet article
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 10:09
Annick Breton au Quai des mots à Epinal

Annick Breton au Quai des Mots

Il faut se féliciter qu'Epinal ait à coeur d'accueillir les écrivains, notamment dans la belle librairie qui fait face à la gare, "Le Quai des Mots".

Et, après le sympathique accueil de l'équipe de la librairie ce mercredi, retrouver Annick Breton et Richard Rognet à la même table pour une rencontre-lecture fut un moment particulier.

Car si l'une fut l'élève de l'autre, ils ont été tous deux - et nous les en remercions - édités aux éditions ASPECT, le second pour Le Transi et Je suis cet homme (réédition) et la première pour L'Embellie en collection Folium.

C'est d'ailleurs autour des poèmes de Richard Rognet que commence la rencontre : on y parle écriture mais aussi de cette statue somme toute mystérieuse qui a tant attiré le poète et l'a conduit à écrire autour de l'improbable gisant vertical de Bar le Duc, deux ouvrages remarquables.

La lecture qui suit, menée par l'un et l'autre des deux poètes qui ont choisi en alternance des extraits du recueil La Tête de l'ange, est un parcours de découvertes. Autant la première lecture personnelle des pages d'Annick Breton peut paraître, parfois, difficile ou déroutante - c'est selon-, autant la lecture à haute voix, dite avec précision, permet d'apprécier, sinon toujours le fonds du propos, la musicalité de la phrase et la concordance des mots - de sens et de son - avec le contenu : déchirures, luttes, strates des vécus et des envies. L'univers d'Annick Breton, s'il est feutré - par le style, le modelé de la phrase, la sonorité des mots - est comme ces moquettes épaisses où le pied découvre les épines- ou les épingles.

La lecture de la postface de Thierry Rabot ouvre des voies nouvelles et enrichit les échanges autour de cet "Ange", à la fois interne et externe à la poète, double incertain mais de forte présence, qui sous-tend tout le texte.

Annick Breton et Richard Rognet ont lu tour à tour des extraits de la Tête de l'ange
Annick Breton et Richard Rognet ont lu tour à tour des extraits de la Tête de l'ange
Annick Breton et Richard Rognet ont lu tour à tour des extraits de la Tête de l'ange

Annick Breton et Richard Rognet ont lu tour à tour des extraits de la Tête de l'ange

L'univers de la librairie LE GRIMOIRE : à découvrir
L'univers de la librairie LE GRIMOIRE : à découvrir
L'univers de la librairie LE GRIMOIRE : à découvrir

L'univers de la librairie LE GRIMOIRE : à découvrir

Puis le 27 mai, à l'étonnante librairie LE GRIMOIRE à Mirecourt (88)

Accueil sympathique dans cette caverne d'Ali-Baba colorée et pleine de coins et de recoins, où se côtoient livres et cartes d'anniversaire (surtout ! un trsè riche collection), foulards et jeux d'enfants, mangas et livres policiers aux côtés des Pléïades (au-dessus de vos têtes bien sûr)

Une librairie à fréquenter - donc à conserver dans ses murs, dans son "jus" et surtout avec son ambiance de joyeuseté littéraire. On souhaiterait trouver un tout petit coin pour y lire tranquille et pourquoi pas écrire des choses drôles et intelligentes, du genre Alice au Pays des Libraires..

Pour ce qui est d'Annick Breton, présente sur son petit établi de poète tout l'après-midi, je m'en tiens au texte prcédent, n'ajoutant rien - faute de temps - ne retranchant rien - bien que c'eût été très court.

 

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans rencontres
commenter cet article
14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 17:09
Espace restreint, mais lieu chaleureux et écoute exceptionnelle - La Bouyre, une toute jeune tourbière, est déjà sur les cartes - Mille kilomètres plus loin, promenade "sur le chemin du Merlouchicq" - Photos magnifiques de Francine Demoulin à l'appui d'une découverte des plantes carnivores (mais si !) du massif vosgien.Espace restreint, mais lieu chaleureux et écoute exceptionnelle - La Bouyre, une toute jeune tourbière, est déjà sur les cartes - Mille kilomètres plus loin, promenade "sur le chemin du Merlouchicq" - Photos magnifiques de Francine Demoulin à l'appui d'une découverte des plantes carnivores (mais si !) du massif vosgien.
Espace restreint, mais lieu chaleureux et écoute exceptionnelle - La Bouyre, une toute jeune tourbière, est déjà sur les cartes - Mille kilomètres plus loin, promenade "sur le chemin du Merlouchicq" - Photos magnifiques de Francine Demoulin à l'appui d'une découverte des plantes carnivores (mais si !) du massif vosgien.Espace restreint, mais lieu chaleureux et écoute exceptionnelle - La Bouyre, une toute jeune tourbière, est déjà sur les cartes - Mille kilomètres plus loin, promenade "sur le chemin du Merlouchicq" - Photos magnifiques de Francine Demoulin à l'appui d'une découverte des plantes carnivores (mais si !) du massif vosgien.

Espace restreint, mais lieu chaleureux et écoute exceptionnelle - La Bouyre, une toute jeune tourbière, est déjà sur les cartes - Mille kilomètres plus loin, promenade "sur le chemin du Merlouchicq" - Photos magnifiques de Francine Demoulin à l'appui d'une découverte des plantes carnivores (mais si !) du massif vosgien.

La Librairie LE NEUF est la librairie de référence à Saint Dié.des Vosges -

L'accueil des auteurs - ainsi que d'autres qualités appréciées des petits éditeurs -y est sympathique, le lieu chaleureux et, si le public ne fut pas nombreux, la rencontre de Danièle Marche et François Maubré fut incontestablement réussie : elle a duré de 14 h 30 à 18 h pour certains.

La Bouyre, jeune tourbière vosgienne, se promet des rencontres adolescentes, les pieds dans la vase et la tête dans les étoiles. On est si romantique à cet âge là que tout peut arriver entre caillebotis et bouquets de bouleaux ravageurs.

Ce n'est pas François Maubré qui me contredira (d'autant plus qu'il ne connaît pas le mot de passe pour accéder à ce site), lui qui se plaint du manque de travail dans les Vosges sinistrées (Montagnes de printemps...) et qui vante une tourbière plantée de plantes carnivores et de ...bouleaux !!

La tourbière, lieu de fermentation et de jaillissements végétaux : pauvreté des sols et richesse des plantes. La plume de François Maubré, en trempant dans son sol, a trouvé sa juste mesure, celle de la sincérité

"Sur le chemin du Merlouchiq", 1000 kilomètres plus loin, emporta les auditeurs dans le Sud-ouest, sur le chemin de trois maisons isolées du village où s'est formée, autour de la solidarité en usage, des amitiés fortes, de celles qui ressemblent à une famille. Sans taire les noms véritables, cette promenade entre rencontres, souvenirs personnels et réflexions sur la permanence et la fragilité des choses, est une véritable cure de vraie sensibilité.

.

Rencontres avec Danièle Marche
rencontre avec François Maubré

Nous avons édité trois recueils en mars, tous trois de poètes lorrains.Nous vous invitons à partager les rencontres de lecture sur Saint-Dié-des-Vosges et Epînal.

UN GRAND MERCI AUX LIBRAIRIES QUI LES ACCUEILLENT.

D'autres dates suivront.

Commentaires

03.05 | 20:08

oh je crois que c'est le chemin de M..........je ne ...

Tout le monde peut créer un site web, c'est facile.

Essayez !

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans RENCONTRES
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 12:50
Découvrir : La Monnaie des Songes de Marie-Christine Gordien
Marie-Christine gordien nous avait fait la gentillesse d'accompagner notre projet de la revue CARNAVALESQUES 6 " 30 ans de Marché de la poésie, 30 ans de Premiers recueils "
Son "dernier" recueil La Monnaie des Songes est paru aux éditions La rumeur libre qui nous en a fait parvenir un exemplaire dédicacé dont nous les remercions.
Nous espérons ainsi participer à la "diffusion de cet ouvrage" " en attendant qu'il prenne la "direction du monde de la critique (si) précieux" (courrier des éditeurs entre guillemets)
Encore merci à Dominique Braillon et Andrea Iacovella, les éditeurs
Repost 0
Published by michel-dani alain - dans découvrir
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 11:05
nouveauté : La Tête de l'ange d'Annick Breton
Nous avons édité il y a quelques années l'Embellie, le beau recueil d'Annick Breton
Son recueil La Tête de l'ange vient de sortir chez DOM éditions dans la collection poésie, avec une peinture de Mickaël Roux pour la couverture.
De nombreuses rencontres lectures sont prévues :
le samedi 2 mai à partir de 9 h 30 à la librairie de Darney
le samedi 9 mai à partir de 14 h à la librairie CULTURA avenue des Terres Saint Jean à Epinal
le samedi 16 mai à partir de 14 h à la librairie Concorde , quai des Bons-Enfants à Epinal
le mercredi 20 mai à la librairie le Quai des Mots, place du GL de Gaulle à Epinal
La dédicace sera précédée d’une lecture-présentation du recueil et d’un échange. 

-le mercredi 27 mai 2015, de 14h00 à 18h00, à la librairie Le Grimoire, Mirecourt

Présentation de l’ouvrage


 

Dédié à Richard Rognet, La Tête de l’ange est le second volet d’un tryptique qui commence avec L’Embellie, recueil de poèmes paru en 2010 aux Editions Aspect, à Nancy. Mais pour la première fois, Annick Breton nous propose un ouvrage en prose, composé de 54 textes qui sont autant d’étapes d’un cheminement en soi, vers l’ange, aussi proche et accessible que lointain, car multiple. Ce livre, dont la seule épigraphe est une citation du poète belge Jacques Izoard, interroge à la fois le poète et le lecteur sur la vérité des êtres que nous sommes au monde et à nous-mêmes, sur la manière dont nous existons. Il est tout entier imprégné à la fois de lumière et de nuit.

Contrairement à la grande majorité des ouvrages de poésie, La Tête de l’ange se termine par une postface. Premier lecteur du recueil, Thierry Rabot, poète édité dans de nombreuses revues et anthologies, a écrit ces lignes qui font le lien entre les trois livres d’Annick Breton publiés à ce jour. Il s’agit de retrouver les chemins empruntés dans les mots, de proposer non pas une explication mais une lecture attentive, quelques clés peut-être…mais le lecteur, ainsi que le disait Richard Rognet en 1991, conserve la possibilité entière de « lutter » avec le poème, de sentir ses résistances, de s’y confronter. C’est lui qui reste le garant de ce « mouvement perpétuel vers une découverte » qu’engendre et permet la poésie.


 

Ecoutons La Nuit, écoutons L’Embellie, écoutons l’Ange (Extrait)


 

Sans crier gare, Annick Breton hurle ; depuis longtemps. Il est remarquable que l’écriture d’un poète de vingt ans perdure dans son authenticité, tout en s’imbibant de vie, et donne vingt-cinq ans plus tard un recueil d’identité et de rapport au poème toujours plus moderne dans sa propre tradition charnelle et spirituelle.

Annick Breton démontre qu’il n’est pas requis de composer avec un vocabulaire et une structure complexes pour que syntaxe, coupures, hymnes et lamenti forment une fratrie lumineuse et solidaire au sein du texte en prose. (…)

C’est moins la trace d’un soleil parfait que les lueurs qu’il sème qui guident la poésie, lui laissant l’œuvre de leur cohésion. Où la lumière est absorbée, le poème semble, lui, dérobé, comme si le néant pendait, systématique, à la potence du vivant ou dépendait de son salut.

« Quelle couleur plus vive faut-il porter pour embrasser le temps au-delà de soi et finir par l'aimer ? » (La Tête de l’ange, p.17)

Dans la simplicité cachottière de la nature, Annick Breton débusque les tableaux, les échos de sa déambulation, et nous emmène comprendre qu’elle ne parcourt d’autre sentier que l’ésotérisme de son être. « Je » prend sa place dans le texte comme dans la vie.


 

La nature campe le décor de l’impensable et de l’insoutenable, double contrainte effrayante qui nécessite la forge permanente de la réinvention et de l’accession ; c’est une lutte, non une transformation. (…)

La réalité n’est jamais bannie, refoulée, ou niée ; le poète gagne sa liberté sans écorcher ce qu’il lui est imposé de voir et qui pourtant, parfois, le blesse comme irrémédiablement. C’est un ajustement du poète à l’être-poète, à l’accès à soi, à l’ouverture et à l’acceptation du monde-soi.

Cela s’élabore dans l’exigence d’être individu, dans une turbulence d’allers et retours entre soi et l’altérité de tout pôle dont les premiers magnétismes sont ceux de l’inconciliable, fendu toutefois par des dialogues incessants avec l'ange dont le flanc bleu augure toutes les naissances.

 

 

 

Repost 0
Published by michel-dani alain - dans découvrir
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 10:49
découvrir : Sur le chemin de Merlouchicq de Danièle Marche

Sur le chemin du Merlouchicq

Ici la vie au ralenti
La mie du temps dans des gerbes
de soleil Une poussière endormie
Ici d'autres meubles d'autres rites
d'autres tiroirs receleurs
de choses anciennes
d'autres émotions
La nature plus proche
a une autre saveur
Ici les mots prennent le temps
de mûrir C'est le lieu où ils s'engouffrent
Moins de jours à marée basse
On sait mieux se saisir
de tous les petits bonheurs qu'on ramasse
sur les cailloux du che
min
et qu'on sème pour les printemps à venir

Danièle Marche a été professeur de collège de 1963 à 1999. Elle est présidente et animatrice de l'association « Les Amis de la Poésie » à Nancy et secrétaire des éditions ASPECT (Association pour la promotion des Écritures Contemporaines).
du même auteur
Recueils
L'Enclose, éditions La Bartavelle -1996.
Exodes, éditions La Porte des Poètes – 2002.
Failles, le Sac à mots éditions – 2008.
À fleur de temps, éditions Encres vives – 2010.
Tous tant que nous sommes – éditions Tensing – 2013
L'enfant derrière la vitre – éditions Aspect - 2014
Anthologies
Anthologie franco-latino-américaine bilingue, éditions La Porte des Poètes -1999.
Anthologie Tome 4 « Visages de poésie » de Jacques Basse - Raphael de Santis éditeurs- 2010
Revues
Poésie Seghers – 1995.
7 à dire, éditions le Sac à mots.
Poésie présente, bulletin des Amis de la Poésie, Nancy.
Comme en poésie n° 41 -2010.
Friches n°106, Cahier de poé&sie verte. 2011.
Point barre, revue de poésie, île Maurice, n°4,11, 12 – 2011.
Livre d'artiste
La nuit, le Poème, avec Danièle Corre - Sarah Viame, éditions Céphéides – 2012.
Repost 0
Published by michel-dani alain
commenter cet article
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 10:42
découvrir : Pas de traces de Philippe Vallet
PAS DE TRACES
au tourisme du vague à l’âme
l’homme sans maison
ne sait plus
ce que vagabondage dévoile
quête du sens
au goût du sable
le rêve sans effort
remplit la bouche
aux voyages se déshabillent
nos habitudes
de façonner
des nouvelles raisons
d'écrire
illustrations de Véronique Bart
Philippe Vallet :
Né en 1952. Tour à tour et en même temps : père de quatre enfants, éducateur,conférencier, spéléologue, grimpeur, navigateur en eaux vives, danseur, clown, manipulateur de marionnettes, animateur d'ateliers d'écriture.
Bibliographie :
Écrire les yeux bandés, éditions Aspect - 2013
Je couche sur tout l'univers, éditions Aspect – 2013
illustrations de Véronique Bart.
« Grignoter chaque jour les cartes postales d'une histoire, donner un peu d'eau à mon arbre généalogique, le tailler au fur et à mesure que l'écorce durcit aux tempêtes de mes rencontres. Écrire a toujours été une envie profondément incluse dans mes pensées. C'est le « Tous capables » rencontré au GFEN qui m'engage sur les chemins de l'écriture et des ateliers que je partage avec joie depuis maintenant 15 ans. Les mots font naître l'effervescence qui se joue de la banalité. »
Repost 0
Published by michel-dani alain
commenter cet article