Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 10:44
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
Marché de la Poésie - Paris 2017
 

Marché de la Poésie, Paris 2017

Nous n'avons dû qu'à la gentillesse des responsables du Marché de la Poésie d'être sur ce salon, essentiel pour nous, en juin 2017.

Plusieurs disfonctionnements (qui s'expliquent parait-il par la mise en place de la Grande Région) avaient conduit à la non-inscription de notre maison d'éditions- et d'autres lorrains- en raison de la disparition (?) de la subvention adéquate et subséquemment de notre inscription sur la liste des demandes.

Heureusement, les organisateurs n'avaient pas réellement aprécié le pataquès, si bien qu'ils nous ont invité à nous installer gratuitement sur le stand habituel 625.

 

Fin  de l'incident. Nous espérons une reconduite de l'opération dans les conditions ultérieures pour 2018.

 

Pour ce qui est du Marché : beau temps, soleil et soleil, rencontres mutiples et agréables, voisins entreprenants et toutes les occupations habituelles, plages d'ennui - le temps est long parfois, la fatigue n'est pas absente et les chaises inconfortables - comprises.

Côté vente, une bonne année malgré la sortie d'un seul ouvrage, celui de  Bernard Fournier, "Lire les Rivières, précédé de La rivière des parfums" qui s'est très bien diffusé ces 4 jours grâce à l'auteur.

Record de vente à un couple d'origine coréenne, intéressé par La rivière des parfums (qui fleure bon la légende romantique) et qui a emporté 4 recueils de notre collection avec enthousiasme.

Un grand merci aux organisateurs du Marché, en particulier Vincent Gimeno, pour leur accueil

voici quelques photos.

 

 

 

Soirée cabaret à Saint-Dié-des-Vosges pour la sortie du livre

  "Yvan Goll, pacifistes 1914-1920"

de gauche à droite : Véronique Vallée (violon), Colin Thomas (piano),Pacale Barrère-Dedun (piano), Raymonde Lambillon, Simone Cukier, François Maubré,, Nadine Albert-Ronsin, Pierre Lambillon, Marie Hélène Mourot, Elisabeth Dumoulin, Bruno Colignon (chant)

Cabaret "Yvan Goll" à Saint Dié des Vosges

 Au  Conservatoire Olivier Douchain, dans le bel espace de La Nef, belle soirée que celle passée en présence des textes d'Yvan Goll, mis en voix et en espace par les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, pour la présentation de l'ouvrage "Yvan GOLL écrits pacifistes 1914- 1920", édité par ASPECT.

L'aboutissement de plusieurs mois de rédactions, de recherches, de corrections pour un ouvrage qui se veut de référence, illustré par des artistes d'hier et d'aujourd'hui.

De la soirée, retenons aussi la présence de Jean Bertho, Président de la Fondation, le chercheur le plus affuté pour tout ce qui concerne la vie et l'oeuvre du poète franco-allemand ; sans oublier les musicien et musiciennes - violon et piano - qui ont interprété avec talent des oeuvres de Schubert et Chopin.

Ecriture et Lecture au Quai des Mots

A Epinal, la librairie Le Quai des Mots sait aussi être un lieu de rencontres et d'animations autour du Livre.

C'est ainis que samedi 7 novembre elle a accueilli tout l'après-midi Philippe Vallet et Véronique Bart pour des animations autour du recueil "Pas de traces" de Philippe Vallet, ouvrage illustré par Véronique Bart.

Ateliers d'écriture et de lecture, rencontres à propos du recueil issu de plusieurs voyages au Maroc, ont intéressé une trentaine d'amateurs de littérature qui ont découvert, outre les textes, les magnifiques livres d'artistes réalisés, à partir de chutes de tissus, par Véronique Bart,  brodés d'extraits du recueil.

 

Un beau moment de partage dans une des plus belles et des plus accueillantes librairies de Lorraine

  • Rencontre autour de textes issus de carnets de voyage

  • Les Livres d'artistes de Véronique Bart...

  • ...ont intrigué plus d'une et d'un visiteurs

Livre sur la Place : une place en Or pour les éditions Aspect

Trois jours au Livre sur la Place, cela compte dans la vie d'une modeste- mais dynamique- association d'éditions. Seules à proposer uniquement des recueils de poésie, les éditions Aspect ont réuni, autour de Danièle, les plus actifs des bénévoles, au premier rang desquels André, fort de son expérience d'ancien (et efficace) libraire à Toul, venu prêter (le mot est faible) main(s) forte(s)à Philippe et Véronique.

Des moments de rencontres toujours nouveaux et, malgré de faibles ventes - il ne faut pas rêver, la poésie d'aujourd'hui ne se vend pas plus aujourd'hui que celle d'hier, hier ! - la satisfaction de "tenir" face aux déferlantes du Livre qui n'est pas de la Littérature et souvent, de la Littérature qui n'est même plus littéraire ! (exit le L majuscule pour la suite).

Avec en plus cette année, et vous les découvrirez à travers la série de photos (cliquez plus puis album photos), deux clins d'oeil :

- les ateliers de Nancy, qui mettent au travail les dessinateurs de B.D. dans un système d'exploitation qui rappelle les ateliers de peintres " à la chaîne" de Corée du Sud

- le mystère ( entretenu savamment par Fluide Glacial qui fêtait ses 40 ans) de la généalogie de Super Dupont, né apparemment d'un géniteur lorrain...(à suivre !)

  • vendredi 8 h 45 installation: chacun espère le beau temps pour le lendemain et André fait un effort

  • Danièle et Richard Rognet

  • Philippe et Jean Pierre Masseret, président du Conseil Régional, en visite sur le stand ASPECT

Rencontres poétiques à La Bouyre (Vosges)

C'est un long chemin à parcourir pour se rendre à la tourbière de Jussarupt. Cachée entre deux monts, dissimulée derrière des taillis, elle se fait oublier des promeneurs. Elle n'est qu'un secret que le poète tente sans cesse de deviner.

La « Bouyre », nom patoisant de la Bouyère, est enfermée dans son silence et aller à sa rencontre n'est pas évident. Pourtant ils étaient plus de 70 à lui rendre visite le Vendredi 20 Août. Le soleil était monté avec eux, il était 5 h, elle attendait qu'on lui parle.

Jean Sébastien Kuhnel, son luth et son bignou, lança ses notes de musique. Alors commença la lecture. Claudine Démoulin, la marraine de la tourbière accompagna François Maubré pendant une heure environ dans un grand silence. Les poèmes coururent sur la tourbière en alternance avec la musique et pas même le vent ne vint troubler ce langage de mots et de notes.

L'heure était à l'émotion et tous, ensemble, partagèrent ce merveilleux moment. Le plus ému de tous fut certainement François Maubré, lequel a vécu un moment très fort de son aventure poétique.

 

Nos remerciements à Angélique Jacques, correspondante locale de Vosges-Matin pour le village de Granges-sur- Vologne

 

  • La Bouyre "jeune" tourbière

  • des Hautes-Vosges

  • à travers les saisons

  • Venir à La Bouyre n'est pas une mince affaire

  • Le public est nombreux...

  • parfois venu de loin.

  • Jean Sébastien Kuhnel et François Maubré

  • Jean Sébastien Kuhnel, son luth et son bignou,

  • Claudine Démoulin, marraine de la tourbière

Belles rencontres "Sur le chemin du Merlouchicq"

 

 

 

 

 

 

 

Du côté de Merlouchicq

La sortie du recueil de Danièle Marche "Sur le Chemin du Merlouchicq" a été l'occasion - puisque nous étions pour l'été à La Saucette, la ferme "sur le chemin du Merlouchicq", dans les Landes - de réunir voisins et amis dans le "salon " (l'ancienne étable) pour y lire - entre autres- des extraits du recueil.

Recueil particulier puisque les poèmes évoquent, certes le chemin lui-même - ombrage des pins, calme de la campagne, bruissement des maïs, échos des fermes environnantes - mais surtout les "habitants" de ce chemin, voisins accueillants devenus amis, certains disparus, d'autres présents...justement ce 5 août où nous avions ouvert la vieille maison.

Presque un atelier d'artistes : étaient venus  accompagner cette rencontre Danièle Corre, Bernard Fournier, Jean Pierre Lesieur et Julienne Salvat, poètes connus et reconnus, qui nous avaient fait l'amitié de cette visite.

Chansons à textes aussi, avec Michael, ses compositions personnelles, et, entre autres, une belle interprétation d'un texte de Danièle Corre sur une musique originale.

34 personnes étaient rassemblées, un public international puisqu'on pouvait noter la présence d'Helmut et Ulla, amis allemands rencontrés dans les Landes en...il y a longtemps.

La soirée s'est prolongée très tard autour de plusieurs verres (et vers) de l'amitié.

Une soirée riche de rencontres

  •  

     

  • Les voisines étaient présentes

  • Un public attentif

 

 

 

 

 

  • "rencontres "sur le chemin du Merlouchicq

  • Danièle ( photo d'Helmut)

  • Michael, ses chansons et sa guitare

Marché de la Poésie 2015

Nous étions bien sûr au Marché de la Poésie accueilli dans le stand financé par la région lorraine via le Centre Régional du Livre de Lorraine. A nos côtés, Olivier (la Dragonne), Emma et Frédéric (éditions Isolato), Sevgi et Gul (éditions AtaTurquie) : un vaste choix de textes, des éditions de belle qualité - beaux livres et remarquables contenus - et de plus en plus des traductions.

Trois recueils de mars 2015 étaient présentés sur notre étal : La bouyre de François Maubré, Pas de traces de Philippe Vallet et Sur le chemin du Merlouchicq de Danièle Marche, déjà connus et diffusés en Lorraine, notamment grâce aux librairies Le Neuf et le Quai des Mots.

Trois ouvrages bien accueillis à Paris, avec un succès d'estime plus grand que le niveau des ventes , on s'en doute.

Vous retrouverez dans cet articles les visages de nos amis poètes connus et quelques uns dans la page ALBUM de ce site

  • promenade et atmosphère du Marché

  • les poètes flamands à l'honneur

  • du côté du stand, animations et visites

  • le stand des éditions ASPECT

  • le même, plus peuplé. A droite Sevgi, des éditions AtaTurquie

  • Danièle et François : séance de dédicaces

 

Commentaires

 
 

Marché de la Poésie, Paris 2017

Nous n'avons dû qu'à la gentillesse des responsables du Marché de la Poésie d'être sur ce salon, essentiel pour nous, en juin 2017.

Plusieurs disfonctionnements (qui s'expliquent parait-il par la mise en place de la Grande Région) avaient conduit à la non-inscription de notre maison d'éditions- et d'autres lorrains- en raison de la disparition (?) de la subvention adéquate et subséquemment de notre inscription sur la liste des demandes.

Heureusement, les organisateurs n'avaient poas réellement aprécié le pataquès, si bien qu'ils nous ont invité à nous installer gratuitement sur le stand habituel 625.

 

Fin  de l'incident. Nous espérons une reconduitede l'opération dans les conditions ultérieures pour 2018.

 

Pour ce qui est du Marché : beau temps, soleil et soleil, rencontres mùutiples et agréables, voisins entreprenants et toutes les occupations habituelles, plages d'ennui - le temps est long parfois, la fatigue n'est pas absente et les chaises inconfortables - comprises.

Côté vente, une bonne année malgré la sortie d'un seul ouvrage, celui de  Bernard Fournier, "Lire les Rivières, précédé de La rivière des parfums" qui s'est très bien diffusé ces 4 jours grâce à l'auteur.

Record de vente à un couple d'origine coréenne, intéressé par La rivière des pardums (qui fleure bon la légende romantique) et qui a emporté 4 recueils de notre collection avec enthousiame.

voici quelques photos.

de gauche à droite : Véronique Vallée (violon), Colin Thomas (piano),Pacale Barrère-Dedun (piano), Raymonde Lambillon, Simone Cukier, François Maubré,, Nadine Albert-Ronsin, Pierre Lambillon, Marie Hélène Mourot, Elisabeth Dumoulin, Bruno Colignon (chant)

Cabaret "Yvan Goll" à Saint Dié des Vosges

Au Conservatoire Olivier Douchain, dans le bel espace de La Nef, belle soirée que celle passée en présence des textes d'Yvan Goll, mis en voix et en espace par les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, pour la présentation de l'ouvrage "Yvan GOLL écrits pacifistes 1914- 1920", édité par ASPECT.

L'aboutissement de plusieurs mois de rédactions, de recherches, de corrections pour un ouvrage qui se veut de référence, illustré par des artistes d'hier et d'aujourd'hui.

De la soirée, retenons aussi la présence de Jean Bertho, Président de la Fondation, le chercheur le plus affuté pour tout ce qui concerne la vie et l'oeuvre du poète franco-allemand ; sans oublier les musicien et musiciennes - violon et piano - qui ont interprété avec talent des oeuvres de Schubert et Chopin.

Ecriture et Lecture au Quai des Mots

A Epinal, la librairie Le Quai des Mots sait aussi être un lieu de rencontres et d'animations autour du Livre.

C'est ainis que samedi 7 novembre elle a accueilli tout l'après-midi Philippe Vallet et Véronique Bart pour des animations autour du recueil "Pas de traces" de Philippe Vallet, ouvrage illustré par Véronique Bart.

Ateliers d'écriture et de lecture, rencontres à propos du recueil issu de plusieurs voyages au Maroc, ont intéressé une trentaine d'amateurs de littérature qui ont découvert, outre les textes, les magnifiques livres d'artistes réalisés, à partir de chutes de tissus, par Véronique Bart,  brodés d'extraits du recueil.

 

Un beau moment de partage dans une des plus belles et des plus accueillantes librairies de Lorraine

  • Rencontre autour de textes issus de carnets de voyage

  • Les Livres d'artistes de Véronique Bart...

  • ...ont intrigué plus d'une et d'un visiteurs

Livre sur la Place : une place en Or pour les éditions Aspect

Trois jours au Livre sur la Place, cela compte dans la vie d'une modeste- mais dynamique- association d'éditions. Seules à proposer uniquement des recueils de poésie, les éditions Aspect ont réuni, autour de Danièle, les plus actifs des bénévoles, au premier rang desquels André, fort de son expérience d'ancien (et efficace) libraire à Toul, venu prêter (le mot est faible) main(s) forte(s)à Philippe et Véronique.

Des moments de rencontres toujours nouveaux et, malgré de faibles ventes - il ne faut pas rêver, la poésie d'aujourd'hui ne se vend pas plus aujourd'hui que celle d'hier, hier ! - la satisfaction de "tenir" face aux déferlantes du Livre qui n'est pas de la Littérature et souvent, de la Littérature qui n'est même plus littéraire ! (exit le L majuscule pour la suite).

Avec en plus cette année, et vous les découvrirez à travers la série de photos (cliquez plus puis album photos), deux clins d'oeil :

- les ateliers de Nancy, qui mettent au travail les dessinateurs de B.D. dans un système d'exploitation qui rappelle les ateliers de peintres " à la chaîne" de Corée du Sud

- le mystère ( entretenu savamment par Fluide Glacial qui fêtait ses 40 ans) de la généalogie de Super Dupont, né apparemment d'un géniteur lorrain...(à suivre !)

  • vendredi 8 h 45 installation: chacun espère le beau temps pour le lendemain et André fait un effort

  • Danièle et Richard Rognet

  • Philippe et Jean Pierre Masseret, président du Conseil Régional, en visite sur le stand ASPECT

Rencontres poétiques à La Bouyre (Vosges)

C'est un long chemin à parcourir pour se rendre à la tourbière de Jussarupt. Cachée entre deux monts, dissimulée derrière des taillis, elle se fait oublier des promeneurs. Elle n'est qu'un secret que le poète tente sans cesse de deviner.

La « Bouyre », nom patoisant de la Bouyère, est enfermée dans son silence et aller à sa rencontre n'est pas évident. Pourtant ils étaient plus de 70 à lui rendre visite le Vendredi 20 Août. Le soleil était monté avec eux, il était 5 h, elle attendait qu'on lui parle.

Jean Sébastien Kuhnel, son luth et son bignou, lança ses notes de musique. Alors commença la lecture. Claudine Démoulin, la marraine de la tourbière accompagna François Maubré pendant une heure environ dans un grand silence. Les poèmes coururent sur la tourbière en alternance avec la musique et pas même le vent ne vint troubler ce langage de mots et de notes.

L'heure était à l'émotion et tous, ensemble, partagèrent ce merveilleux moment. Le plus ému de tous fut certainement François Maubré, lequel a vécu un moment très fort de son aventure poétique.

 

Nos remerciements à Angélique Jacques, correspondante locale de Vosges-Matin pour le village de Granges-sur- Vologne

 

  • La Bouyre "jeune" tourbière

  • des Hautes-Vosges

  • à travers les saisons

  • Venir à La Bouyre n'est pas une mince affaire

  • Le public est nombreux...

  • parfois venu de loin.

  • Jean Sébastien Kuhnel et François Maubré

  • Jean Sébastien Kuhnel, son luth et son bignou,

  • Claudine Démoulin, marraine de la tourbière

Belles rencontres "Sur le chemin du Merlouchicq"

 

 

 

 

 

 

 

Du côté de Merlouchicq

La sortie du recueil de Danièle Marche "Sur le Chemin du Merlouchicq" a été l'occasion - puisque nous étions pour l'été à La Saucette, la ferme "sur le chemin du Merlouchicq", dans les Landes - de réunir voisins et amis dans le "salon " (l'ancienne étable) pour y lire - entre autres- des extraits du recueil.

Recueil particulier puisque les poèmes évoquent, certes le chemin lui-même - ombrage des pins, calme de la campagne, bruissement des maïs, échos des fermes environnantes - mais surtout les "habitants" de ce chemin, voisins accueillants devenus amis, certains disparus, d'autres présents...justement ce 5 août où nous avions ouvert la vieille maison.

Presque un atelier d'artistes : étaient venus  accompagner cette rencontre Danièle Corre, Bernard Fournier, Jean Pierre Lesieur et Julienne Salvat, poètes connus et reconnus, qui nous avaient fait l'amitié de cette visite.

Chansons à textes aussi, avec Michael, ses compositions personnelles, et, entre autres, une belle interprétation d'un texte de Danièle Corre sur une musique originale.

34 personnes étaient rassemblées, un public international puisqu'on pouvait noter la présence d'Helmut et Ulla, amis allemands rencontrés dans les Landes en...il y a longtemps.

La soirée s'est prolongée très tard autour de plusieurs verres (et vers) de l'amitié.

Une soirée riche de rencontres

  •  

     

  • Les voisines étaient présentes

  • Un public attentif

 

 

 

 

 

  • "rencontres "sur le chemin du Merlouchicq

  • Danièle ( photo d'Helmut)

  • Michael, ses chansons et sa guitare

Marché de la Poésie 2015

Nous étions bien sûr au Marché de la Poésie accueilli dans le stand financé par la région lorraine via le Centre Régional du Livre de Lorraine. A nos côtés, Olivier (la Dragonne), Emma et Frédéric (éditions Isolato), Sevgi et Gul (éditions AtaTurquie) : un vaste choix de textes, des éditions de belle qualité - beaux livres et remarquables contenus - et de plus en plus des traductions.

Trois recueils de mars 2015 étaient présentés sur notre étal : La bouyre de François Maubré, Pas de traces de Philippe Vallet et Sur le chemin du Merlouchicq de Danièle Marche, déjà connus et diffusés en Lorraine, notamment grâce aux librairies Le Neuf et le Quai des Mots.

Trois ouvrages bien accueillis à Paris, avec un succès d'estime plus grand que le niveau des ventes , on s'en doute.

Vous retrouverez dans cet articles les visages de nos amis poètes connus et quelques uns dans la page ALBUM de ce site

  • promenade et atmosphère du Marché

  • les poètes flamands à l'honneur

  • du côté du stand, animations et visites

  • le stand des éditions ASPECT

  • le même, plus peuplé. A droite Sevgi, des éditions AtaTurquie

  • Danièle et François : séance de dédicaces

 

Commentaires

 

Marché de la Poésie, Paris 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n'avons dû qu'à la gentillesse des responsables du Marché de la Poésie d'être sur ce salon, essentiel pour nous, en juin 2017.

Plusieurs disfonctionnements (qui s'expliquent parait-il par la mise en place de la Grande Région) avaient conduit à la non-inscription de notre maison d'éditions- et d'autres lorrains- en raison de la disparition (?) de la subvention adéquate et subséquemment de notre inscription sur la liste des demandes.

Heureusement, les organisateurs n'avaient poas réellement aprécié le pataquès, si bien qu'ils nous ont invité à nous installer gratuitement sur le stand habituel 625.

 

Fin  de l'incident. Nous espérons une reconduitede l'opération dans les conditions ultérieures pour 2018.

 

Pour ce qui est du Marché : beau temps, soleil et soleil, rencontres mùutiples et agréables, voisins entreprenants et toutes les occupations habituelles, plages d'ennui - le temps est long parfois, la fatigue n'est pas absente et les chaises inconfortables - comprises.

Côté vente, une bonne année malgré la sortie d'un seul ouvrage, celui de  Bernard Fournier, "Lire les Rivières, précédé de La rivière des parfums" qui s'est très bien diffusé ces 4 jours grâce à l'auteur.

Record de vente à un couple d'origine coréenne, intéressé par La rivière des parfums (qui fleure bon la légende romantique) et qui a emporté 4 recueils de notre collection avec enthousiasme.

Un grand merci aux organisateurs du Marché, en particulier Vincent Gimeno, pour leur accueil

voici quelques photos.

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 08:16

Pour le Printemps des Poètes 2017 spécial AFRIQUE(E), les AMIS de la Poésie avaient invité cette année Tanella Boni, à Epinal au Lycée Louis Lapicque puis au Lavoir Théâtre à l'initiative de l''association "La  Langue de travers".

 

Une journée chargée donc pour notre poète, dans une belle ambiance d'amitié renforcée par des rencontres précédentes. (voir photos)

 

Le lendemain mercredi 22 mars, un événement : l'animation de deux rencontres "au village" : l'une avec les enfants de "Gaïa" (animations periscolaires), l'autre à la salle polyvalente pour un public que nous espérions  plus nombreux (bien qu'il y ait eu autant d'auditeurs qu'à Epinal la veille)

Pour le Printemps des Poètes 2017, les Amis de la Poésie ont créé 6 panneaux didactiques présentant des poètes africains et d'origine africaine. Nous les publierons sur ce blog tour à tour

voici celui de Tanella Boni

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 17:34
Une Première ! rencontre-lecture au village avec une grande dame de la littérature française
Une Première ! rencontre-lecture au village avec une grande dame de la littérature française

Une Première ! rencontre-lecture au village avec une grande dame de la littérature française

21 mars 20 h 30 au Lavoir- Théâtre d'Epinal

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 15:54

                                                                                                                                                         Pour le printemps de Poètes 2017 " AFRIQUES(S)" ,

notre  amie Tanella Boni, poète ivoirienne, fera halte à Epinal toute la journée du 21 mars - après-midi au Lycée Louis Lapicque ; à partir de 20 h 3 au Lavoir Théâtre, pour une rencontre-lecture.

Le lendemain, elle sera à Allain  : après-mdi, contes pour les enfants ; à partir de 20h30, rencontre lecture à la Salle Polyvalente du village

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 23:28

Notre poète et ami Tahar Bekri est invité au colloque international qui se tiendra à Sfax à propos de son univers poétique

Le titre du Colloque :

                   L'Univers géopoétique de Tahar Bekri

Un grand poète, un humaniste respecté, un homme que nous sommes très fiers de connaître

un peu)

L'Univers géopoétique de Tahar Bekri

L'Univers géopoétique de Tahar Bekri

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 12:12

 

 

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 17:06

MUSEE WÜRTH ERSTEIN FRANCE

LECTURE DE TEXTES PACIFISTES D’YVAN GOLL 

08/01/2017
11:00 - 12:00

Dimanche 8 janvier 2017 à 11h,

les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll* (Saint-Dié-des-Vosges) proposent de mettre en valeur les textes d’Yvan Goll (auteur, poète, romancier et dramaturge), écrit durant la guerre 1914-1918.

Ces poèmes pacifistes seront proposés dans les salles du musée, au cœur de l’exposition « 1914-1918 : Guerre d’images – Images de guerre« .

Après une brève présentation de la vie et de l’œuvre d’Yvan Goll, Nadine Albert-Ronsin et François Maubre proposent une lecture à une et deux voix.

 

L’engagement d’Yvan Goll pour la paix, le rassemblement des peuples et l’Europe bien avant l’heure fut le combat littéraire de toute sa vie.

Ce poète franco-germanophone a participé au mouvement expressionniste berlinois en 1913-1914, avant de militer au sein d’un groupe pacifiste lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté.

Installé à Paris dès 1919, Yvan Goll tutoiera des artistes et personnalités tels que Chagall, Malraux, Delaunay, Léger, et tant d’autres tout aussi prestigieux. Ses recueils de poèmes, romans et essais seront diffusés autant en Allemagne qu’en France. Ses œuvres ont été traduites en 16 langues, de son vivant. L’homme s’est éteint en 1950 et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Son épouse Claire l’a rejoint en 1977.

Cette lecture est proposée en parallèle à la sortie de l’ouvrage : « Écrits pacifistes d’Yvan Goll, poèmes et proses, 1914-1920 » publié par les Éditions Aspect (Nancy).

Dimanche 8 janvier 2017
à 11h

Tarif d’entrée au musée

 * Les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, association créée en 1990. Cette dernière assure la gestion des droits d’auteur pour les deux écrivains, organise le Prix international de poésie francophone Yvan Goll (3000€) remis tous les ans sur le Marché de la Poésie à Paris (Place St Sulpice), enrichit le Fonds Goll de la médiathèque et celui du musée de la ville de Saint-Dié des Vosges, travaille à faire connaître l’importance de l’oeuvre d’Yvan et de Claire Goll dans la création littéraire du XXe siècle.

 

 

 

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 22:00
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.

Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.

La visite du maire du village de Saint André de Seignanx, Jean Baylet, fut l'une des heureuses surprises de cette soirée préparée pendant trois jours.

Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août

Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 14:59
LES ATELIERS DU MERLOUCHICQ

Renouvelant l'expérience réussie 2015, nous avons ouvert notre vieille ferme des Landes à des ateliers d'expression artistique qui se sont terminés par une soirée conviviale autour des textes, chansons et productions d'art plastique.

Venus de Paris, Danièle Corre et Bernard Fournier, épaulés par Nicolas, as de l'origami, ont été rejoints cette année par Véronique Bart et Philippe Vallet, nos amis d'Epinal, qui ont animé pendant 3 jours, des ateliers d'art plastique et d'écriture.

La soirée du 5 aout a réuni une trentaine de personnes, dont monsieur le maire de Saint André de Seignanx, Jean Baylet, très intéressé par cette initiative.

De nombreuses photos pour illustrer ces 3 journées très créatives

soirée poésie à La SAUCETTE (Landes)

bienvenue aux rencontres du Merlouchicq

PrevNext

12345

  • Arts plastiques et écriture 1

    " Nuage à l'oeil inquiet
    Objet de métamorphoses
    Où se perd l'imagination"

  • Arts plastiques et écriture 2

    "Le chat borgne à l'oeil jaune
    guette par le hublot
    le vaste champ des étoiles"

  • Arts plastiques et écriture 3

    "Le soleil ne sait plus quel choc
    l'a conduit en éclats
    dans une danse de fantômes"

PrevNext

12345

PrevNext

1234

Alain Mabanckou à la Médiathèque de Castets (Landes)

Nous rencontrons régulièrement Alain Mabanckou tant à Nancy - Livre sur la Place ; librairie L'Autre Rive - qu'à Paris pour le Marché de la Poésie où il vient en visiteur lors de ses escales parisiennes.

L' écrivain - et professeur d'Université outre-Atlantique - est sympathique, ouvert, en un mot attachant. Sa faconde sans bavardage, ses commentaires sans afféterie, cette instantanéité pour trouver la bonne réponse, ou le bon mot ou tel ou tel proverbe ou expression congolaise pour conclure ou relancer la conversation en font un "bon client" des plateaux de télévision et de radio.

Il nous avait donné, pour le premier numéro de notre revue CARNAVALESQUES, quelques poèmes extraits de ce que nous appellerons, lui que la renommée a frappé, des "oeuves de jeunesse"*, avec ce qu'il y a de sincérité et de justesse d'écriture sous cette étiquette, trop souvent dévalorisante.

Nous aimons à le revoir - d'autant plus qu'il nous reconnaît - avec sa verve, ses à-propos, et ses souvenirs d'enfance qui croisent souvent nos souvenirs de jeunesse en Afrique.

Et c'est avec plaisir que nous l'avons retrouvé tel qu'en lui-même à Castets, jolie commune des Landes, invité par la Médiathèque départementale pour une rencontre dans la salle de cinéma face à la Médiathèque municipale.

Accueil sympathique de l'équipe culturelle, salle presque bondée, un animateur - Jean Antoine Loiseau -qui sait mener son propos avec intelligence et sans tirer la couverture à lui, un écrivain français - le pays de sa langue d'écriture - qui, récent professeur au Collège de France, visite son oeuvre - de Bleu-Blanc-Rouge à Petit-Piment en passant par Black-Bazar, bientôt film, Verre-Cassé et Mémoires de porc-épic, prix Renaudot 2007- avec simplicité et justesse, sous la houlette légère mais précise de Jean Antoine Loiseau, les ingrédients d'une belle soirée culturelle telle qu'on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans, plats à plus d'un titre.

Dans quelques jours, un montage vidéo de cette soirée alimentera les sites de la Médiathèque départementale et celle de la ville de Castets.

LE VOICI avec nos remerciements

http://medialandes.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=2197:rencontre-avec-lauteur-alain-mabanckou&catid=4:a-venir&Itemid=71

*poésie

  • La Légende de l'errance, Éditions L'Harmattan
  • 1995 : L'Usure des lendemains, Nouvelles du Sud
  • 1997 : Les arbres aussi versent des larmes, L'Harmattan
Vosges-Matin parle Poésie !

Il est rare de trouver un article de la Presse régionale concernant la poésie d'aujourd'hui. Mais Vosges-Matin (est-ce le fait que les Vosges sont un foyer de poètes considérable ?) ne manque pas, et dans des articles de qualité, de mettre en avant les poètes régionaux (si, si, il en existe, ils ne sont pas tous à Paris !).

Ainsi de Richard Rognet et depuis quelques années, François Maubré, Annick Breton et Jacques Pierre, pour ce qui concerne les éditions Aspect.

Bien sûr, il en est d'autres, chez d'autres éditeurs lorrains - Isolato ; la Dragonne rien que pour Nancy - et sur le Grand-Est (vent debout!)

pour agrandir l'article, cliquez sur l'image

Mireille Fargier-Caruso fait le Printemps

Printemps des Poètes exceptionnel à Épinal pour cette année 2016, un Printemps qui visitait tous les poètes du XXème siècle.

Si les hirondelles font le Printemps des jardiniers, le Printemps se conjugue aussi à Epinal - comme dans tous les bourgs et villes de France - avec la visite des Poètes.

L'invitée, Mireille Fargier-Caruso, venue de Paris, s'était installée dans les murs de la Cité des Images dès la veille de ce 23 mars, pour prendre l'atmosphère de la ville, appréciée sous un beau soleil.

Deux rencontres étaient organisées : l'une au Lycée Louis Lapicque, une tradition de 14 ans ; l'autre au Lavoir-Théâtre, ce lieu si particulier et trop souvent ignoré - boudé ?- des Spinaliens.

Lecture d'extraits d'une oeuvre importante, échanges et commentaires, questions et réponses ont rythmé deux heures d'une rencontre chaleureuse et constructive.

Venus en renfort pour l'après-midi au Lycée, Philippe Vallet ( "Pas de traces" ), Danièle Marche ("Sur le chemin du Merlouchicq" ) et Simone Cukier ont partagé avec les lycéens leurs lectures le temps d'un speed-poeting, trop court pour beaucoup.

La soirée s'est passée dans un climat chaleureux de lectures et

d'échanges dans le lieu chargé d'histoire qu'est le Lavoir-Théâtre, lavoir

au fil de l'eau et du temps et, depuis un demi-siècle - comme c'est vite

passé - un espace de culture qui a conservé au fil du temps, cet aspect

de cocon vieillot et poussiéreux qu'on apprécie tant.

Un peu de ces théâtres XVIIIème, avec leurs sièges rose passé, ces

rideaux de velours carmins à jamais ouverts, et ces odeurs (qu'on

imagine) de dessous de vieilles marquises...

PrevNext

12345

NOUVELLE ADRESSE COURRIELLE : editions.aspect.nvl@gmail.com

Commentaires

Envoyez-moi un e-mail en cas de suivi.

13.08 | 13:58

bonjour nous ne sommes pas l'editeur de cet ouvrage4ASPECT ...

13.08 | 09:26

Bonjour, je recherche le livre de" De Sine-Vinea à ...

08.08 | 10:04

bonjour nous vous remercions de l'interet que vous ...

07.08 | 19:16

Bonjour, je souhaiterais passer commande des "écrits ...

Tout le monde peut créer un site web, c'est facile.

Essayez !

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 14:51
François Maubré fait le buzz

Le dernier recueil de François Maubré, Gris de trottoir et d'errance, sorti de presse il y a quelques jours pour le Livre sur la Place de Nancy fait le buzz les réseau sociaux.

Le sujet était difficile : comment en effet, parler de ceux que, dans la confusion, nous appelons les SDF, sans tomber dans une vaine compassion, voire dans l'apitoiement ou même simplement dans le pathos ?

Exercice d'équilibre donc.

Il a fallu à François Maubré mettre dans la balance des mots toute la sincérité- je pourrais dire toute la fraîcheur- d'un "honnête homme"(comme on disait du temps de Molière) ou d'un "brave homme", comme cela se dit encore dans nos campagnes.

L'artiste-photographe qui a bien voulu nous céder les magnifiques clichés qui accompagnent les textes est bien connu: c'est Sylvain Leser dont vous trouverez le site sur internet : www.sylvainleser.com

J'attends sa permission pour reproduire les photos du recueil à la suite de cet article. En attendant nous le remercions pour sa gentillesse.

extrait

La main qui le tient

tressaille

l'enfant marche

tire tire

accroché

à un masque paupières baissées

qu'on ne lui a jamais montré

vivant à demi

posé sur le trottoir

plaqué au mur

les yeux sans lumière

le pourquoi d'un enfant

une fois une seconde fois

le pas va plus vite

au rythme des pourquoi

et le chien c'est un vrai ?

la petite main est devenue molle

on est déjà loin

seule réponse vraie

le ronron de la rue

Repost 0
Published by michel-dani-françois
commenter cet article