Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 17:06

MUSEE WÜRTH ERSTEIN FRANCE

LECTURE DE TEXTES PACIFISTES D’YVAN GOLL 

08/01/2017
11:00 - 12:00

Dimanche 8 janvier 2017 à 11h,

les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll* (Saint-Dié-des-Vosges) proposent de mettre en valeur les textes d’Yvan Goll (auteur, poète, romancier et dramaturge), écrit durant la guerre 1914-1918.

Ces poèmes pacifistes seront proposés dans les salles du musée, au cœur de l’exposition « 1914-1918 : Guerre d’images – Images de guerre« .

Après une brève présentation de la vie et de l’œuvre d’Yvan Goll, Nadine Albert-Ronsin et François Maubre proposent une lecture à une et deux voix.

 

L’engagement d’Yvan Goll pour la paix, le rassemblement des peuples et l’Europe bien avant l’heure fut le combat littéraire de toute sa vie.

Ce poète franco-germanophone a participé au mouvement expressionniste berlinois en 1913-1914, avant de militer au sein d’un groupe pacifiste lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté.

Installé à Paris dès 1919, Yvan Goll tutoiera des artistes et personnalités tels que Chagall, Malraux, Delaunay, Léger, et tant d’autres tout aussi prestigieux. Ses recueils de poèmes, romans et essais seront diffusés autant en Allemagne qu’en France. Ses œuvres ont été traduites en 16 langues, de son vivant. L’homme s’est éteint en 1950 et repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris. Son épouse Claire l’a rejoint en 1977.

Cette lecture est proposée en parallèle à la sortie de l’ouvrage : « Écrits pacifistes d’Yvan Goll, poèmes et proses, 1914-1920 » publié par les Éditions Aspect (Nancy).

Dimanche 8 janvier 2017
à 11h

Tarif d’entrée au musée

 * Les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll, association créée en 1990. Cette dernière assure la gestion des droits d’auteur pour les deux écrivains, organise le Prix international de poésie francophone Yvan Goll (3000€) remis tous les ans sur le Marché de la Poésie à Paris (Place St Sulpice), enrichit le Fonds Goll de la médiathèque et celui du musée de la ville de Saint-Dié des Vosges, travaille à faire connaître l’importance de l’oeuvre d’Yvan et de Claire Goll dans la création littéraire du XXe siècle.

 

 

 

Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 22:00
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.
Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.

Textes lus et récités, créations picturales et poétiques ont rythmé une soirée riche de rencontres et d'amitié.

La visite du maire du village de Saint André de Seignanx, Jean Baylet, fut l'une des heureuses surprises de cette soirée préparée pendant trois jours.

Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août
Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août

Arts plastiques, écriture, origami, mise place d'une exposition pour la soirée du 5 août

Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 14:59
LES ATELIERS DU MERLOUCHICQ

Renouvelant l'expérience réussie 2015, nous avons ouvert notre vieille ferme des Landes à des ateliers d'expression artistique qui se sont terminés par une soirée conviviale autour des textes, chansons et productions d'art plastique.

Venus de Paris, Danièle Corre et Bernard Fournier, épaulés par Nicolas, as de l'origami, ont été rejoints cette année par Véronique Bart et Philippe Vallet, nos amis d'Epinal, qui ont animé pendant 3 jours, des ateliers d'art plastique et d'écriture.

La soirée du 5 aout a réuni une trentaine de personnes, dont monsieur le maire de Saint André de Seignanx, Jean Baylet, très intéressé par cette initiative.

De nombreuses photos pour illustrer ces 3 journées très créatives

soirée poésie à La SAUCETTE (Landes)

bienvenue aux rencontres du Merlouchicq

PrevNext

12345

  • Arts plastiques et écriture 1

    " Nuage à l'oeil inquiet
    Objet de métamorphoses
    Où se perd l'imagination"

  • Arts plastiques et écriture 2

    "Le chat borgne à l'oeil jaune
    guette par le hublot
    le vaste champ des étoiles"

  • Arts plastiques et écriture 3

    "Le soleil ne sait plus quel choc
    l'a conduit en éclats
    dans une danse de fantômes"

PrevNext

12345

PrevNext

1234

Alain Mabanckou à la Médiathèque de Castets (Landes)

Nous rencontrons régulièrement Alain Mabanckou tant à Nancy - Livre sur la Place ; librairie L'Autre Rive - qu'à Paris pour le Marché de la Poésie où il vient en visiteur lors de ses escales parisiennes.

L' écrivain - et professeur d'Université outre-Atlantique - est sympathique, ouvert, en un mot attachant. Sa faconde sans bavardage, ses commentaires sans afféterie, cette instantanéité pour trouver la bonne réponse, ou le bon mot ou tel ou tel proverbe ou expression congolaise pour conclure ou relancer la conversation en font un "bon client" des plateaux de télévision et de radio.

Il nous avait donné, pour le premier numéro de notre revue CARNAVALESQUES, quelques poèmes extraits de ce que nous appellerons, lui que la renommée a frappé, des "oeuves de jeunesse"*, avec ce qu'il y a de sincérité et de justesse d'écriture sous cette étiquette, trop souvent dévalorisante.

Nous aimons à le revoir - d'autant plus qu'il nous reconnaît - avec sa verve, ses à-propos, et ses souvenirs d'enfance qui croisent souvent nos souvenirs de jeunesse en Afrique.

Et c'est avec plaisir que nous l'avons retrouvé tel qu'en lui-même à Castets, jolie commune des Landes, invité par la Médiathèque départementale pour une rencontre dans la salle de cinéma face à la Médiathèque municipale.

Accueil sympathique de l'équipe culturelle, salle presque bondée, un animateur - Jean Antoine Loiseau -qui sait mener son propos avec intelligence et sans tirer la couverture à lui, un écrivain français - le pays de sa langue d'écriture - qui, récent professeur au Collège de France, visite son oeuvre - de Bleu-Blanc-Rouge à Petit-Piment en passant par Black-Bazar, bientôt film, Verre-Cassé et Mémoires de porc-épic, prix Renaudot 2007- avec simplicité et justesse, sous la houlette légère mais précise de Jean Antoine Loiseau, les ingrédients d'une belle soirée culturelle telle qu'on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans, plats à plus d'un titre.

Dans quelques jours, un montage vidéo de cette soirée alimentera les sites de la Médiathèque départementale et celle de la ville de Castets.

LE VOICI avec nos remerciements

http://medialandes.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=2197:rencontre-avec-lauteur-alain-mabanckou&catid=4:a-venir&Itemid=71

*poésie

  • La Légende de l'errance, Éditions L'Harmattan
  • 1995 : L'Usure des lendemains, Nouvelles du Sud
  • 1997 : Les arbres aussi versent des larmes, L'Harmattan
Vosges-Matin parle Poésie !

Il est rare de trouver un article de la Presse régionale concernant la poésie d'aujourd'hui. Mais Vosges-Matin (est-ce le fait que les Vosges sont un foyer de poètes considérable ?) ne manque pas, et dans des articles de qualité, de mettre en avant les poètes régionaux (si, si, il en existe, ils ne sont pas tous à Paris !).

Ainsi de Richard Rognet et depuis quelques années, François Maubré, Annick Breton et Jacques Pierre, pour ce qui concerne les éditions Aspect.

Bien sûr, il en est d'autres, chez d'autres éditeurs lorrains - Isolato ; la Dragonne rien que pour Nancy - et sur le Grand-Est (vent debout!)

pour agrandir l'article, cliquez sur l'image

Mireille Fargier-Caruso fait le Printemps

Printemps des Poètes exceptionnel à Épinal pour cette année 2016, un Printemps qui visitait tous les poètes du XXème siècle.

Si les hirondelles font le Printemps des jardiniers, le Printemps se conjugue aussi à Epinal - comme dans tous les bourgs et villes de France - avec la visite des Poètes.

L'invitée, Mireille Fargier-Caruso, venue de Paris, s'était installée dans les murs de la Cité des Images dès la veille de ce 23 mars, pour prendre l'atmosphère de la ville, appréciée sous un beau soleil.

Deux rencontres étaient organisées : l'une au Lycée Louis Lapicque, une tradition de 14 ans ; l'autre au Lavoir-Théâtre, ce lieu si particulier et trop souvent ignoré - boudé ?- des Spinaliens.

Lecture d'extraits d'une oeuvre importante, échanges et commentaires, questions et réponses ont rythmé deux heures d'une rencontre chaleureuse et constructive.

Venus en renfort pour l'après-midi au Lycée, Philippe Vallet ( "Pas de traces" ), Danièle Marche ("Sur le chemin du Merlouchicq" ) et Simone Cukier ont partagé avec les lycéens leurs lectures le temps d'un speed-poeting, trop court pour beaucoup.

La soirée s'est passée dans un climat chaleureux de lectures et

d'échanges dans le lieu chargé d'histoire qu'est le Lavoir-Théâtre, lavoir

au fil de l'eau et du temps et, depuis un demi-siècle - comme c'est vite

passé - un espace de culture qui a conservé au fil du temps, cet aspect

de cocon vieillot et poussiéreux qu'on apprécie tant.

Un peu de ces théâtres XVIIIème, avec leurs sièges rose passé, ces

rideaux de velours carmins à jamais ouverts, et ces odeurs (qu'on

imagine) de dessous de vieilles marquises...

PrevNext

12345

NOUVELLE ADRESSE COURRIELLE : editions.aspect.nvl@gmail.com

Commentaires

Envoyez-moi un e-mail en cas de suivi.

13.08 | 13:58

bonjour nous ne sommes pas l'editeur de cet ouvrage4ASPECT ...

13.08 | 09:26

Bonjour, je recherche le livre de" De Sine-Vinea à ...

08.08 | 10:04

bonjour nous vous remercions de l'interet que vous ...

07.08 | 19:16

Bonjour, je souhaiterais passer commande des "écrits ...

Tout le monde peut créer un site web, c'est facile.

Essayez !

Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 14:51
François Maubré fait le buzz

Le dernier recueil de François Maubré, Gris de trottoir et d'errance, sorti de presse il y a quelques jours pour le Livre sur la Place de Nancy fait le buzz les réseau sociaux.

Le sujet était difficile : comment en effet, parler de ceux que, dans la confusion, nous appelons les SDF, sans tomber dans une vaine compassion, voire dans l'apitoiement ou même simplement dans le pathos ?

Exercice d'équilibre donc.

Il a fallu à François Maubré mettre dans la balance des mots toute la sincérité- je pourrais dire toute la fraîcheur- d'un "honnête homme"(comme on disait du temps de Molière) ou d'un "brave homme", comme cela se dit encore dans nos campagnes.

L'artiste-photographe qui a bien voulu nous céder les magnifiques clichés qui accompagnent les textes est bien connu: c'est Sylvain Leser dont vous trouverez le site sur internet : www.sylvainleser.com

J'attends sa permission pour reproduire les photos du recueil à la suite de cet article. En attendant nous le remercions pour sa gentillesse.

extrait

La main qui le tient

tressaille

l'enfant marche

tire tire

accroché

à un masque paupières baissées

qu'on ne lui a jamais montré

vivant à demi

posé sur le trottoir

plaqué au mur

les yeux sans lumière

le pourquoi d'un enfant

une fois une seconde fois

le pas va plus vite

au rythme des pourquoi

et le chien c'est un vrai ?

la petite main est devenue molle

on est déjà loin

seule réponse vraie

le ronron de la rue

Published by michel-dani-françois
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 14:47
découvrir Yvan Goll

Notre maison d'éditions de poésie a édité un ouvrage réunissant des écrits du poète pacifistedu poète franco-allemand YVAN GOLL, dont le fonds a été légué par sa femme Claire à SAINT-DIE-DES-VOSGES.

YVAN GOLL textes pacifistes 1914-1920

Notre association a travaillé avec les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll* afin de présenter un corpus de textes très divers datant de la Première Guerre mondiale : textes personnels du poète, textes traduits de poètes allemands, lettres, etc.

Le recueil, imprimé en Lorraine, se veut un ouvrage de référence tant par le contenu – ces écrivains pacifistes, autour de Romain Rolland ont marqué la littérature européenne des deux côtés du Rhin – que par sa facture et ses contributions artistiques : aux côtés de gravures de l’époque, plusieurs plasticiens d’aujourd’hui ont illustré les textes.

En accompagnement de l'ouvrage "Écrits pacifistes, poèmes et prose, 1914-1920" d'Yvan Goll, Nadine Albert-Ronsin, présidente des Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll (St-Dié-des-Vosges), éventuellement accompagnée d'un ou de plusieurs membres-lecteurs de l'association propose une brève présentation du poète et de son œuvre ainsi qu'une lecture de ses poèmes.

(durée 1h)

Yvan Goll

biographie:

Né en France, à Saint-Dié-des-Vosges, en 1891, Yvan GOLL fait ses études à Metz et dans plusieurs universités allemandes. En 1913-1914, à Berlin il participe au mouvement Expressionniste. De 1914 à 1919 il vit en Suisse et milite par ses écrits au sein du groupe pacifiste rassemblé autour de Romain Rolland et Henri Guilbeaux. Il y rencontre Claire Studer, journaliste et écrivaine allemande, qui deviendra son épouse. À Zurich, il fréquente Arp, Tzara et Picabia. Installé à Paris en 1919, le couple se lie avec des écrivains et artistes, Malraux, Léger, Cendrars, Chagall, Delaunay...

Yvan Goll publie des anthologies de poètes allemands et français. En 1924, il crée la revue « Surréalisme ». Ses recueils de poèmes, ses romans, ses essais paraissent en France et en Allemagne. Parmi ses œuvres théâtrales marquées par l’expressionnisme « Mathusalem » est la plus connue. De 1939 à 1947, le couple vit aux États-Unis fuyant les nazis. Atteint d’une leucémie en 1944, il décide de rentrer en France et meurt le 27 février 1950 à l’Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. Ses œuvres ont été traduites en 16 langues de son vivant.

Requiem pour les morts de l'Europe

Pour la première fois, le Requiem, écrit en allemand, est traduit en entier en frrançais.

Nous avons repris l'auto-traductuion du poète et nous avons demandé à Werner Lambersy, poète belge, de traduire le restant du texte. La traduction, magnifique, est à la hauteur du style et du contenu de l'original

Un grand merci à Werner Lambersy qui offe pour la première fois au lecteur la traduction que le texte allemand méritait.

Published by michel-dani-françois
commenter cet article
18 août 2016 4 18 /08 /août /2016 16:12
Alain Mabanckou face à Jean Antoine Loiseau
Alain Mabanckou face à Jean Antoine Loiseau
Alain Mabanckou face à Jean Antoine Loiseau

Alain Mabanckou face à Jean Antoine Loiseau

Alain Mabanckou à la Médiathèque de Castets (Landes)

Nous rencontrons régulièrement Alain Mabanckou tant à Nancy - Livre sur la Place ; librairie L'Autre Rive - qu'à Paris pour le Marché de la Poésie où il vient en visiteur lors de ses escales parisiennes.

L' écrivain - et professeur d'Université outre-Atlantique - est sympathique, ouvert, en un mot attachant. Sa faconde sans bavardage, ses commentaires sans afféterie, cette instantanéité pour trouver la bonne réponse, ou le bon mot ou tel ou tel proverbe ou expression congolaise pour conclure ou relancer la conversation en font un "bon client" des plateaux de télévision et de radio.

Il nous avait donné, pour le premier numéro de notre revue CARNAVALESQUES, quelques poèmes extraits de ce que nous appellerons, lui que la renommée a frappé, des "oeuves de jeunesse"*, avec ce qu'il y a de sincérité et de justesse d'écriture sous cette étiquette, trop souvent dévalorisante.

Nous aimons à le revoir - d'autant plus qu'il nous reconnaît - avec sa verve, ses à-propos, et ses souvenirs d'enfance qui croisent souvent nos souvenirs de jeunesse en Afrique.

Et c'est avec plaisir que nous l'avons retrouvé tel qu'en lui-même à Castets, jolie commune des Landes, invité par la Médiathèque départementale pour une rencontre dans la salle de cinéma face à la Médiathèque municipale.

Accueil sympathique de l'équipe culturelle, salle presque bondée, un animateur - Jean Antoine Loiseau -qui sait mener son propos avec intelligence et sans tirer la couverture à lui, un écrivain français - le pays de sa langue d'écriture - qui, récent professeur au Collège de France, visite son oeuvre - de Bleu-Blanc-Rouge à Petit-Piment en passant par Black-Bazar, bientôt film, Verre-Cassé et Mémoires de porc-épic, prix Renaudot 2007- avec simplicité et justesse, sous la houlette légère mais précise de Jean Antoine Loiseau, les ingrédients d'une belle soirée culturelle telle qu'on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans, plats à plus d'un titre.

Dans quelques jours, un montage vidéo de cette soirée alimentera les sites de la Médiathèque départementale et celle de la ville de Castets.

LE VOICI avec nos remerciements

http://medialandes.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=2197:rencontre-avec-lauteur-alain-mabanckou&catid=4:a-venir&Itemid=71

*poésie

  • La Légende de l'errance, Éditions L'Harmattan
  • 1995 : L'Usure des lendemains, Nouvelles du Sud
  • 1997 : Les arbres aussi versent des larmes, L'Harmattan
Published by michel-dani-françois - dans rencontres
commenter cet article
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 21:56
Quelques photos prises pendans la rencontre à CastetsQuelques photos prises pendans la rencontre à Castets
Quelques photos prises pendans la rencontre à CastetsQuelques photos prises pendans la rencontre à Castets

Quelques photos prises pendans la rencontre à Castets

Alain Mabanckou à Castets (40)

Nous rencontrons régulièrement Alain Mabanckou tant à Nancy - Livre sur la Place ; librairie L'Autre Rive - qu'à Paris pour le Marché de la Poésie où il vient en visiteur lors de ses escales parisiennes.

L' écrivain - et professeur d'Université outre-Atlantique - est sympathique, ouvert, en un mot attachant. Sa faconde sans bavardage, ses commentaires sans afféterie, cette instantanéité pour trouver la bonne réponse, ou le bon mot ou tel ou tel proverbe ou expression congolaise pour conclure ou relancer la conversation en font un "bon client" des plateaux de télévision et de radio.

Nous aimons à le revoir - d'autant plus qu'il nous reconnaît - avec sa verve, ses à-propos, et ses souvenirs d'enfance qui croisent souvent nos souvenirs de jeunesse en Afrique.

Et c'est avec plaisir que nous l'avons retrouvé tel qu'en lui-même à Castets, jolie commune des Landes, invité par la Médiathèque départementale pour une rencontre dans la salle de cinéma face à la Médiathèque municipale.

Accueil sympathique de l'équipe culturelle, salle presque bondée, un animateur - Jean Antoine Loiseau -qui sait mener son propos avec intelligence et sans tirer la couverture à lui, un écrivain français - le pays de sa langue d'écriture - qui, récent professeur au Collège de France, visite son oeuvre - de Bleu-Blanc-Rouge à Petit-Piment en passant par Black-Bazar, bientôt film, et Verre-Cassé- avec simplicité et justesse, sous la houlette légère mais précise de Jean Antoine Loiseau, les ingrédients d'une belle soirée culturelle telle qu'on aimerait en voir plus souvent sur nos écrans, plats à plus d'un titre.

Dans quelques jours, un montage vidéo de cette soirée alimentera les sites de la Médiathèque départementale et celle de la ville de Castets.

Published by michel-dani-françois - dans rencontres
commenter cet article
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 17:15
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Marché de la Poésie 2016 : quelques photos
Published by michel-dani-françois - dans marchés et salons
commenter cet article
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 10:10

Marché de la Poésie 2016

Pluie à l'arrivée, pluie au départ, les 5 jours passés Place Saint Sulpice ont pourtant été marquées par une période de beau temps inattendue.

Un micro-climat peut être du à la passion toujours vive des organisateurs et des éditeurs présents en dépit des menaces d'attentat, des grèves et autres perturbations, parfois climatiques, venues assombrir une fin de printemps particulièrement arrosée.

Nous y avons retrouvé le stand lorrain élargi - grande région oblige- à l'Alsace et à la Champagne-Ardennes. Cohabitation sympathique entre Lorrains de tradition ancienne- Olivier Brun, ses éditions La Dragonne et nos éditions Aspect - les Amis de Verlaine et leur revue - et les "nouveaux venus" que sont Guillaume et les éditions Hybris (Alsace) et le Centre de Création pour l'enfance (Champagne-Ardennes).

Les Amis de la Fondation Yvan et Claire Goll - Nadine Albert-Ronsin et François Maubré accompagnés de Jean Bertho* - étaient bien entendu présents pour la remise du Prix Yvan Goll et la signature de l'ouvrage de référence qu'est " Yvan Goll, écrits pacifistes".

Danièle Corre a présenté son dernier recueil "Lorsque la parole s'étonne" aux côtés de Jacques Pierre, venu tout exprès de Golbey pour "Chemins perdus" sorti fin mai à Epinal.

Des visites aussi : Mireille Fargier-Caruso, Danièle Fournier, Brigitte Cottaz,, toutes deux porteuses de projets,Pierre Drogi dédicaçant sur un autre stand...et j'en oublie.

*Jean Bertho : journaliste et réalisateur, article sur Wikipédia

Voir les commentaires

Published by michel-dani alain
commenter cet article
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 21:38
Vosges-matin vous parle de poésie
Vosges-Matin parle Poésie !

Il est rare de trouver un article de la Presse régionale concernant la poésie d'aujourd'hui. Mais Vosges-Matin (est-ce le fait que les Vosges sont un foyer de poètes considérable ?) ne manque pas, et dans des articles de qualité, de mettre en avant les poètes régionaux (si, si, il en existe, ils ne sont pas tous à Paris !).

Ainsi de Richard Rognet et depuis quelques années, François Maubré et Jacques Pierre, pour ce qui concerne les éditions Aspect.

Bien sûr, il en est d'autres, chez d'autres éditeurs lorrains - Isolato ; la Dragonne rien que pour Nancy - et sur le Grand-Est (vent debout!)

Pour agrandir l'article, cliquez sur l'image

Published by michel-dani alain
commenter cet article